Institut Emergences - Rennes - Formation Hypnose Ericksonienne et Thérapie Brève. Formation Hypnose :“Hypnose, douleur aiguë et anesthésie”

nstitut Emergences - Rennes - Formation

A la recherche du Confort Perdu

Formations Hypnose Ericksonienne et Thérapie Brève
Formation Hypnose
Formations Hypnose Médicale
Formations Hypnose Clinique
Quiberon, mai 2008
3e Congrès international
Hypnose et Douleur Aiguë

La magnifique presqu’île de Quiberon a accueilli pendant 2 journées près de 500 participants et 58 conférenciers venus de toute la Francophonie.

Les experts de l’anesthésie -médecins et infirmier(e)s- attendus sont bien présents. Ainsi qu’une vingtaine de professions médicales : dentistes, sages-femmes, psychologues, kinésithérapeutes, généralistes, gynécologues,… La « communauté des soignants », décrite par Teresa Roblès, apparaît grâce à l’hypnose, cet « instrument qui unifie » le monde de la santé. Et le dynamisme de l'hypnose francophone encouragée par les sociétés savantes internationales : ISH et ESH.

Après l’accueil du Dr Ginsbourger, le Dr Virot, directeur de l’institut de formation Emergences, propose par une technique métaphorique, la première séance d’hypnose…
Aujourd’hui, 2 grands pôles en anesthésie se construisent et se développent : celui de la Bretagne, bien sûr, en particulier à Rennes. Du CHP Saint Grégoire, initiés par le Dr Bernard, ils sont 8 à témoigner de leur pratique quotidienne en hypnose. De la Clinique La Sagesse, les Dr Ginsbourger et Ruaux présentent une très belle vidéo d’une thyroïdectomie sous hypnose et décrivent tous les intérêts de l’hypnose. A Lorient, le Dr Langlois a mené une étude comparative sur les endartériectomies carotidiennes sous hypnosédation et en anesthésie générale. Là encore, les résultats impressionnent en terme de récupération des patients.
Le 2e pôle est en Alsace, structuré par le Cercle Alsacien d’Hypnose Thérapeutique (CAHT). A Strasbourg, le Dr Haehnel est spécialisée dans les amygdalectomies chez l’enfant. L’hypnose lui permet non seulement de faire vivre à l’enfant un moment agréable dans un milieu qui peut lui paraître hostile mais aussi de donner une nouvelle dimension à son métier, d’accompagnement, en pré, per et post opératoire.

Hypnose et maternité

Un des grands terrains d’innovation concerne la maternité avec d’abord les recherches menées en Israël par le Dr Parmet. Les résultats sont considérables et troublants : Les taux de réussite des FIV passent de 25 à 50 % lorsque l’hypnose est utilisée pour les prélèvements et les implantations. Rappelons qu’en France, l’efficacité des FIV est plutôt autour de 15% !
Si le parcours de la grossesse à l’accouchement est souvent simple, il peut aussi être largement facilité par une préparation adéquate (Armelle Touyarot, Toulouse) et un accompagnement au bloc obstétrical (Dr Hérin, Strasbourg).
L’hypnose en maternité, c’est aussi l’hypnose au sein d’un service, d’une équipe de soignants pour laquelle la cohésion et le partage des savoir-faire sont essentiels. Catherine Bassereau, Dr Musellec et Dr Bernard exposent l’introduction de l’hypnose au CHP Saint Grégoire. La patiente accepte simplement de se laisser guider dans une transe hypnotique quand toute l’équipe parle le même langage.

Hypnose et chirurgie dentaire

La chirurgie dentaire fait salle comble. Le Dr Schmierrer a surpris en décrivant les 2500 chirurgiens dentistes formés en Allemagne, en quelques années.
Si les compétences en hypnose dentaire en France sont rares, nous avons réuni les meilleurs praticiens actuels : Dr Kaiser, Dr Parodi, Dr Zeidan aussi à l’aise avec les données scientifiques qu’avec la clinique et la communication thérapeutiques. Ils démontrent que l’hypnose crée un contexte très favorable aux soins. Le Burn out est au cœur des débats : on sait aujourd’hui qu’avec des techniques d’hypnose et d’auto-hypnose, nous pouvons prévenir ce syndrome et même l’enrayer lorsqu’il est déjà manifeste.
Le volet financier a suscité quelques surprises : on croit souvent que l’usage de l’hypnose nécessite du temps – donc moins de patients. Faux ! Le chirurgien dentiste gagne du temps avec l’hypnose : induire l’hypnose nécessite quelques minutes mais une fois le patient sous hypnose, le soignant gagne en efficacité : le patient reste immobile, calme, détendu.
L’étude du Dr Adeline Huet est très claire : en comparant le score d’anxiété et de douleur d’enfants ayant bénéficié d’une induction hypnotique au cours d’un soin sous anesthésie locale par rapport à un groupe témoin, il ressort que le vécu du soin est nettement plus agréable. Grâce à la relation de confiance instaurée entre l’enfant et le praticien.

Les ressources intérieures

L’urgence de la créativité : voici le thème de la conférence du Dr Prian et Béatrice Charpentier. Comment créer une transe hypnotique en situation de crise ? Quelle part donner à l’improvisation ? Ils nous montrent que la réactivité va de pair avec l’hypnose et les techniques de base de communication.

Le Dr Colombo se met en scène pour nous apprendre à faire de l’hypnose lors d’un accident. Comment s’adapter au blessé et à la situation ? En réagissant vite et de manière efficace, le soignant réduit la dissociation traumatique.

Dans le CMPR Notre Dame de Lourdes à Rennes, Christine Vervaeke observe que le soin le plus douloureux, pour le patient, est la kinésithérapie. Elle a trouvé avec l’hypnose, le moyen de motiver son patient en lui faisant contrôler sa douleur et son anxiété.

En séance plénière, le Dr Bellet a partagé son expérience en médecine de catastrophe lors des inondations de Vaison-La-Romaine en 1992. Dans ce cadre traumatique, l’hypnose soulage à la fois adultes et enfants.

Et la conclusion est d’un très haut niveau scientifique et philosophique : Teresa Robles répond à l’exposé du Dr Virot et montre comment chacun, patient, soignant, peut retrouver son confort en activant par hypnose, ses propres ressources intérieures.

Au-delà de ces nombreuses conférences, l’organisation du congrès et la convivialité du dîner de gala auront marqué les esprits. La soirée a frisé l’euphorie…Gaulois et romains ont festoyé jusqu’au bout de la nuit !

Pour lire la suite cliquez ici

 
Compte rendu Franck Bernard et Dr Claude Virot